Advertisement

La combinaison Top Sub sur mesure

Après la présentation du 7mm Top Sub Supercaccia K12 – Merou d’Or, nous l’avons testé à 13°C. Il ne fait sûrement pas aussi froid que, par exemple, dans le nord de l’Europe, mais c’est certainement un bon test.

essai de Top Sub Supercaccia

Porter et enlever le Top Sub Supercaccia

La veste Top Sub Supercaccia K12 donne immédiatement un retour incroyable quand on la porte. La surface externe est recouverte d’une fine couche de polyuréthane qui rend le néoprène extrêmement « glissant ». Pour cette raison, le matériau plié ne colle pas entre les surfaces. La phase de port est donc incroyablement facile, sans comparaison avec aucune autre combinaison de chasse sous-marine. La même facilité s’applique lorsque l’on doit enlever la combinaison et n’a en aucun cas besoin de mettre du savon dans la surface externe du néoprène. En fait, il n’y a pas d’effet collant. Bravo Top Sub !

Douceur et élasticité

La veste en Yamamoto 45 Pro Brown K12 lisse à l’extérieur et à cellules ouvertes à l’intérieur, et le pantalon en Yamamoto 39 Merou d’Or Brown rendent la combinaison extrêmement douce et élastique même dans la version 7 mm. La veste est douce dans tous les domaines, également grâce à l‘absence de doublure et de protection, à l’exception du sternum. Cette solution descend jusque dans la partie inférieure de la veste et fonctionne en effet parfaitement pour le chargement de l’arbalète. Le pantalon, même s’il est doublé extérieurement, est également particulièrement élastique, pour un grand confort. Un certain confort réduit, mais uniquement lors de la marche pour atteindre la mer et non dans l’eau, est donné par la couture horizontale exactement en correspondance de l’arrière du genou. Certaines entreprises utilisent une double ligne de couture décalée de l’arrière du genou pour éviter un tel problème.

essai de Top Sub Supercaccia

Isolation thermique

La surface externe lisse du néoprène de la veste du Top Sub Supercaccia permet d’avoir une combinaison bien sèche et chaude hors de l’eau. En fait, nous avons porté le Top Sub Supercaccia sous la douche et avons marché vers la mer avec la combinaison qui était déjà mouillée à l’extérieur. L’effet est une combinaison extrêmement chaude hors de l’eau.

Dans l’eau l’isolation thermique est bonne, le néoprène protège bien de l’eau froide, aussi bien pour la veste que pour le pantalon. Un léger inconfort après quelques heures dans l’eau était généré par une sensation minime d’eau plus froide à mi-hauteur dans le dos. Probablement un néoprène lisse externe pour la taille du pantalon adhèrerait mieux à la partie inférieure interne de la veste.

essai de Top Sub Supercaccia

Coupe du Top Sub Supercaccia

La veste a une belle coupe, en particulier au niveau du visage, qui est le plus critique. Le pantalon est bon, mais a tendance à être un peu large à la taille, un aspect qui pourrait également accentuer le problème ci-dessus d’une légère sensation d’eau froide dans le milieu du dos.

Protections

La veste du Top Sub Supercaccia, comme prévu, a des protections doublées uniquement sur la poitrine, ce qui la rend assez délicate lors des déplacements avec les bras entre les rochers. Bien sûr, Top Sub peut facilement ajouter une protection des coudes si le client le demande. Pourtant, le néoprène s’est avéré ne pas être aussi facile à couper sur les rochers que prévu. Le pantalon est entièrement doublé et possède de longues protections de genoux en Supratex qui fonctionnent parfaitement contre n’importe quel rocher.

Aime et n’aime pas dans Top Sub Supercaccia

Aime

  • Facilité de port imbattable grâce à la couche extérieure en polyuréthane
  • Néoprène extrêmement doux et élastique à la fois pour la veste et le pantalon
  • Très bonne coupe de la zone du visage


N’aime pas

  • Légère sensation d’eau plus froide dans le dos après quelques heures de chasse sous-marine
  • La couture derrière le genou peut être ressentie en marchant mais pas dans l’eau
  • Nous suggérons des protections de coude pour agguato parmi les rochers
Advertisement