Advertisement

Mathieu Ferreira

Mathieu Ferreira, 40 ans, est un pêcheur sous-marin des Bouches-du-Rhône . Il est le fondateur de l’association « Pêcheurs du cœur » et est également membre de l’équipe BEUCHAT France . Avant de lui poser quelques questions, il est important de comprendre la démarche particulière de ce pêcheur sous-marin et propriétaire d’un garage professionnel. La création de l’association est intimement liée à la vie personnelle de Mathieu. « Il y a une dizaine d’années, ma mère a eu un cancer généralisé et a passé le reste de sa vie dans le centre de soins palliatifs La Maison de Gardanne. La veille de sa mort, elle m’a demandé si je pouvais apporter mes poissons pêchés aux patients du centre. Elle avait l’habitude de déguster du poisson frais avec notre famille. Elle voulait que d’autres aient cette opportunité. » Pour tenir cette promesse à sa mère, Mathieu a commencé en 2007 à ramener les prises de sa chasse sous-marine à La Maison de Gardanne. Petit à petit, il s’est rendu compte qu’il faisait bien plus que donner du poisson ! Il a réussi à apporter un peu de légèreté aux malades. Certains l’appelaient même le Coluche des mers

L’interview de Patrick Costagliola

Mathieu Ferreira, quand et comment as-tu découvert la chasse sous-marine ?

Je l’ai connu quand j’étais très jeune, à l’âge de 7 ans . J’habitais les quartiers nord de Marseille et j’y ai commencé à chasser avec l’aide d’une petite fouine. C’est alors que la mer est arrivée jusqu’à moi.

Quels étaient vos objectifs lorsque vous avez commencé les compétitions de chasse sous-marine ?

Mon objectif à l’époque était de rejoindre l’équipe de France . C’était mon rêve de représenter la France dans différentes compétitions. Pendant ce temps, j’ai remporté divers trophées régionaux et nationaux.

En France, ils sont de moins en moins nombreux que dans d’autres pays comme l’Espagne ou l’Italie . Quelle est votre opinion sur les compétitions de chasse sous-marine ?

C’est dommage qu’il n’y ait pas beaucoup de compétitions aujourd’hui en France. Mais surtout il est négatif que la fédération ne soit pas assez forte pour prendre sous son aile les personnes qui ont de grandes compétences. Je pense à mes amis marseillais ou à ceux de Bretagne. Pourtant, nous avons un gros potentiel pour avoir des athlètes de haut niveau pour représenter la France dans différentes compétitions mondiales.

Aujourd’hui vous êtes ambassadeur de la marque BEUCHAT et vous avez aussi votre propre association, « les pêcheurs du cœur ». Votre vision de ce sport a-t-elle changé, et celle de la chasse sous-marine en général ?

Ma vision de la chasse sous-marine est simplement une façon de partager. Grâce à notre passion, grâce à la chasse sous-marine, avec notre association nous parvenons à faire oublier la maladie en fin de vie. Nous proposons de bons repas pour les SDF, de belles vidéos pour les enfants malades. Aujourd’hui ma philosophie est de partager la mer telle que nous la connaissons tous. Changer l’image négative du pêcheur sous-marin. Nous ne sommes pas de mauvaises personnes, la mer peut nous apporter beaucoup si nous la respectons.

Quel est votre style de chasse sous-marine préféré ? Que sont les meilleures prises ?

Depuis que j’ai eu l’infarctus (Mathieu a eu un double infarctus) j’ai dû changer ma façon de plonger et aller moins profond qu’avant. Mon type de chasse sous-marine préféré reste l’indienne , mais je m’adapte en fonction de la météo, du soleil et du type de lieu où je chasse. La prise dont je suis le plus fier est un loup de 11,8 kg . Même si j’ai capturé des sérioles de très belle taille, ce loup est celui qui m’a le plus marqué.

La chasse sous-marine n’est pas votre métier, mais vous êtes une personne passionnée. Comment vous organisez-vous pour assouvir votre passion ?

J’ai la chance de travailler avec deux collègues également pêcheurs sous-marins. Alors, dès que nous le pouvons, nous fermons le garage un peu plus tôt et partons à la pêche. Nous nous organisons. Nous avons des rendez-vous au garage pour discuter de la gestion de l’association et nous planifions nos futurs déplacements dans la semaine. Avec cette équipe, c’est un peu de travail et un peu de plaisir.

Quel équipement utilisez-vous, que ce soit des combinaisons, des palmes ou des arbalètes ?

En tant qu’ambassadeur BEUCHAT , j’utilise le matériel de la marque. L’un est l’ arbalète Beuchat HERO . Mais à mon avis, il faut tout essayer et ne pas rester bloqué sur une marque ou une autre. C’est le conseil que je donnerais aux gens d’être ouvert à tout ce qui est bon sur le marché. Cela dit, je suis fier d’être un athlète BEUCHAT car le matériel me convient parfaitement. Les combinaisons en particulier, tant en qualité qu’en apparence.

Quels conseils pourriez-vous donner aux débutants qui souhaitent s’initier à la chasse sous-marine ?

Pour moi, l’amateur qui vient dans le monde de la chasse sous-marine devrait se rapprocher d’une école certifiée. Des moniteurs diplômés d’état peuvent suivre le débutant en toute sécurité . Il y a trop d’accidents de débutants, aussi bien en la nage avec palmes ou en pêche sous-marine en apnée Les débutants ont tendance, avec un matériel de plus en plus performant, à vouloir aller très profond alors qu’il n’est pas nécessaire de pêcher. Il doit avant tout se familiariser avec le milieu marin et être conscient de ses capacités physiques et psychologiques. Donc, pour moi, la meilleure solution est de se rapprocher des pêcheurs sous-marins professionnels. Ils sont nombreux dans toute la France. De plus, rejoignez un club de chasse sous-marine pour être suivi par plus de personnes pour commencer.

La chaîne youtube de Mathieu Ferreira les pêcheurs du coeur est : https://m.youtube.com/channel/UCUlylunq1fQ_M-auAMY_u3w

Advertisement